La terre de votre jardin est pleine de vie. Avec les beaux jours qui reviennent, elle va sortir de son hibernation : c’est le moment de lui donner un petit coup de pouce.

 

Des milliers de petites bêtes, des champignons, des bactéries par milliards : la moindre pelletée de terre respire, digère, se décompose ou naît. Et plus cette vie est riche, plus elle foisonne et plus votre terre est fertile.

Dès qu’il commence à faire assez beau, l’envie d’aller au jardin se fait pressante. C’est le signal ! Nous percevons tous cette renaissance, nous l’attendions et avant de penser à vos plantations, je vous propose d’aider votre sol à bien redémarrer. La première des choses à faire, c’est de préserver la couche superficielle.Aérobeche

Les jardiniers que nous sommes sont d’abord des « éleveurs de petites bêtes », et il n’est pas question en cette saison d’enterrer vivants nos plus précieux alliés en retournant le sol. Par contre, nous pouvons les nourrir, les réchauffer et les aider à respirer.

 

Décompactez ! En quelques coups d’aérobêche, vous allez ameublir votre sol. C’est très vite fait. Les grandes dents s’enfoncent sans effort et, quand vous tirez sur les manches, vous avez ouvert une multitude de brèches. Comme le sol n’est plus tassé, l’eau y pénètre et la couche fertile est régulièrement humidifiée. Les végétaux, les vers et autres insectes respirent, ils ont de la place pour se développer. Votre sol se réchauffe aussi plus rapidement. Bientôt le printemps et bientôt les semis. Dans une terre bien aérée, vous ne tarderez pas 29à voir vos rangs se dessiner en vert…

 

Cet article vous a plu ? Retrouvez-le au numéro sur Tom Press

Acheter sur Tom Press

Partagez !
The following two tabs change content below.

A propos de l'auteur : Jean-Marie Laporterie

Jean-Marie Laporterie, docteur en science et vie de la terre, ingénieur agro-pédologue a consacré sa vie à l'étude des sols. Aujourd'hui à la retraite, il continue à lutter pour améliorer les productions vivrières, notamment en Éthiopie où, à son initiative, des milliers d'oliviers ont été plantés.

Derniers articles par Jean-Marie Laporterie (voir tous)